Comment faire des joints sur un carreau de ciment ?
Comment faire des joints de faience ?

Comment faire des joints sur un carreau de ciment ?

Les carreaux de ciment constituent un élément de décoration très prisé. Ils s’utilisent aussi bien pour les murs que pour les sols. Que ce soit dans la cuisine ou la salle de bain, leur authenticité donne un charme bien particulier aux pièces, de sorte qu’ils sont très appréciés tant par propriétaires que les locataires. Mais leur pose nécessite des manières de faire bien précises qui, lorsqu’elles sont respectées, révèlent davantage toute leur beauté. Parmi elles, figurent les joints. Découvrez à la suite les alternatives pour mettre en place les joints sur un carreau de ciment. Cet article vous est proposé par le blog bricolage.


Joint de carreaux : de quoi s’agit-il ?

Vous avez certainement déjà entendu parler des joints. Ils désignent des espaces permettant de souder deux ou plusieurs éléments. Dans la pose de carrelage notamment, le joint permet de lier les carreaux entres eux. Plus spécifiquement, les carreaux de ciment sont un type de revêtement fait de ciments colorés. Ils ne nécessitent pas de cuisson, mais sont fabriqués à l’aide d’une machine à forte compression : la presse hydraulique.

Avant de passer les joints : poser des carreaux

Pour poser des carreaux de ciment, vous devez déterminer une étendue bien ajustée. De plus, l’espace doit être propre, aéré et asséché. Utilisez au besoin un aspirateur pour la pièce. Un sous-sol humide entrainera une évaporation des dépôts de calcaire et une absence d’adhérence solide. La surface doit être par ailleurs parfaitement aplanie, sinon un ragréage est nécessaire.

Par la suite, posez avec délicatesse et justesse le mortier ou le ciment colle. A cet effet, vous pouvez faire usage d’un peigne à grosses dents sur l’espace à carreler ainsi que sur toute la face intérieure du carreau. Vous devez toujours tenir le carrelage à la main. Surtout ne les martelez pas, ne les brutalisez pas car vous risquez de les endommager. Laissez pendant que vous posez les carreaux un espace très fin (2mm au maximum) pour les joints. Une fois la disposition faite, assurez-vous que les carreaux sont bien plats. Vous pouvez faire pression en appuyant avec les mains sur les carreaux.

Dès que la pose du carreau est faite et que le ciment colle est asséché, vous devez nettoyer le sol en l’épongeant avec une quantité d’eau suffisante. Ceci vous aidera à éliminer toute couche de poussière teintée qui pourrait rester sur les carreaux.

Quel est le processus à remplir pour faire des joints ?

Afin de réussir un tel projet, il est conseillé de d’abord choisir le joint en considérant le carrelage que vous voulez faire. Les carreaux de ciment se posent avec des joints marbrier, c’est-à-dire des joints très fins (1 à 2 mm). Cela permet de garantir la forme continuelle des motifs et la beauté du carrelage. Préférez le ciment joint blanc ou gris, car les colorations contenues dans les ciments peuvent filtrer les carreaux proches et y laisser des taches auxquelles vous ne pouvez forcément pas faire face.

Après avoir placé les carreaux tout en veillant à laisser des espaces stratégiques pour les joints, veillez à les remplir à l’aide d’une raclette tout en prenant le soin de limiter l’application aux parties uniquement concernées par les joints. Mais avant, pour mieux aider le ciment joint à bien s’étaler dans l’espace, veuillez asperger voire imbiber d’eau les carreaux avec une éponge ou un chiffon. Par ailleurs, évitez le plus possible de mettre le ciment joint sur la face des carreaux.

Remplissez les joints à l’aide d’une raclette de taille adaptée

Prenez soin de nettoyer au fur et à mesure les surplus de pâte n’ayant pas pénétré l’espace des joints à l’aide d’un chiffon humide notamment. N’oubliez pas de rincer et essorer régulièrement votre éponge. Une fois que le carrelage sera sec, s’il y a des traces au niveau des joints, évitez toujours d’effacer ces marques avec des produits acides. Utilisez plutôt des nettoyants dans lesquels la quantité d’acide est raisonnable.

Enfin, vous finirez votre travail en posant un imperméabilisant permettant d’éliminer toute présence d’eau pouvant nuire à l’installation. Vous pouvez les retrouver notamment dans les commerces. Ils protègent par ailleurs vos carreaux contre les saletés tout en facilitant leur entretien.

Désormais, vous êtes assez outillé pour savoir comment faire des joints nécessaires pour réussir un carrelage en ciment. Nous espérons que cet article a été pour vous d’une grande utilité.

Partagez :FacebookTwitter
Ecrit par
Pierre

Pierre

Salut à tous ! Je suis Pierre, j'ai 63 ans et je suis "bricoleur de passion", presque depuis que j'ai l'âge de tenir un marteau :D. Année après année, j'ai appris à perfectionner ma technique sur le tas et grâce à d'autres bricoleurs comme moi. Mais j'ai parfois eu du mal à trouver l'info sur internet. Alors je me suis dit : pourquoi ne pas lancer moi-même mon propre site ?

Mon objectif, c'est simplement de partager avec vous une bonne partie de tout ce que j'ai appris pour vous aider dans vos travaux de bricolage. Dans ce blog, je parle aussi de tout ce qui compose notre quotidien, de l'entretien de notre chez nous à celui de la voiture, de ses outils ou encore aux façons d'engager des travaux avec un pro... Je ne prétends pas avoir la science infuse, alors soyez indulgent(e) si votre technique diffère de la mienne. Je suis au contraire ouvert à la discussion ! Merci de me lire et à très vite sur le blog.

A noter

Gobricoleur est un blog indépendant. Les propos tenus sur ce site ne représentent que l’opinion de leur auteur et n’engagent pas une quelconque société.