Comment percer un carreau de faïence sans le casser ?
percer carreau faience

Comment percer un carreau de faïence sans le casser ?

Vous avez envie de faire de petits travaux dans votre maison mais vous craignez de casser les carreaux de votre carrelage ? Ainsi pour que les carreaux ne se cassent pas où ne s’abîment pas, il faut se doter d’un bon matériel et avoir de bonnes techniques. Pour cela, suivez les étapes proposées ci-dessous. Cet article vous est proposé par le blog bricolage.

Choix du matériel de perçage

Dans la plupart des cas, les carreaux se cassent ou se fissurent lorsqu’on les perce. Ainsi pour éviter ces désagréments, il faut donc effectuer le choix d’un bon matériel, le matériel adéquat pour votre travail afin de ne pas endommager vos carreaux et par conséquent générer des frais supplémentaires.

Opter pour une perceuse adéquate

Pour percer un carreau de faïence sans le casser, c’est très simple. Il suffit d’augmenter lentement et progressivement la vitesse de votre perceuse au fur et à mesure que le perçage se poursuit. La perceuse la plus conseillée est celle qui possède un variateur électronique. Car elle vous affiche immédiatement la vitesse de perçage et vous avez la possibilité de le consulter au fur et à mesure que le travail évolue en vue de ne pas endommager vos carreaux.

À défaut d’une perceuse à variateur électronique, vous avez la possibilité d’utiliser d’autres types de perceuse. Mais il faut surtout veiller à ce que la vitesse de votre perçage soit lente.
Si vous ne disposez pas de perceuse, vous pouvez en louer auprès des particuliers ou l’acheter. Elle se vend dans presque tous les magasins de bricolage. Les perceuses conseillées pour percer les carreaux de faïence sont  » les forets  ». Ces forets à faïence existent sous plusieurs formes. La grande différence se retrouve souvent au niveau des diamètres.

Percer un carreau peu épais avant la pose

Les différentes étapes à suivre pour percer un carreau varient en fonction de la qualité de ce carreau. Il y a certains carreaux qu’on devrait nécessairement percer avant de les poser tandis que d’autres ont besoin d’être posés avant l’étape de perçage. Il est vraiment capital de respecter au minimum strict les étapes pour ne pas casser ou fissurer vos carreaux. En effet, pour percer un carreau, il faut d’abord le placer sur une planche fabriquée à base de bois afin que le bois diminue la vibration qui va endommager le carreau. Ensuite, il faut marquer à l’aide d’un marqueur, d’un feutre ou d’un crayon, le point à percer. Après cela, il faut poser un morceau d’adhésif transparent sur le point à percer. L’adhésif dans ce cas joue un rôle très important. Il s’oppose au glissement de la perceuse sur le carreau autrement dit, il établir le maintien de la perceuse sur le carreau. Lorsqu’il s’agit d’une perceuse  » forêt à faïence  », il est conseillé de lui donner un diamètre de votre choix avant de commencer le perçage. Dès lors, commencez à percer lentement votre carreau en augmentant progressivement la vitesse de votre perceuse une fois que vous entamez l’email. Mais attention, il est strictement déconseillé d’utiliser la fonction  » percussion  » de votre perceuse.

Et pour un carreau plus épais ?

Le perçage d’un carreau épais ne se fait de la même manière. Au cas où vous êtes en présence d’un carreau épais, il faut marquer le point à percer sur les deux faces après l’avoir placé bien sûr sur une planche en bois. Ensuite, entamez le perçage du carreau jusqu’au tiers et retournez-le et percez également son second côté. Il faut toujours procéder lentement en augmentant aussi progressivement la vitesse de la perceuse.


Pour percer un carreau qui est déjà posé, il faut marquer la partie à percer avec du ruban adhésif transparent après avoir pointé le point à percer, ceci pour éviter que la mèche glisse pour écailler l’email du carrelage. Il ensuite utiliser votre perceuse de foret à faïence et commencer par percer lentement. Une fois que l’email du carrelage est atteinte, il faut commencer par accélérer mais progressivement. Après avoir fini de percer le carreau, il faut passer à son dépoussiérage en utilisant un aspirateur de préférence. Après cela, changez le forêt à faïence pour une mèche adaptée au mur et commencez par percer aussi le mur puis insérez une cheville dans le trou. Choisissez une mèche de même hauteur ou ayant une hauteur approximative que le forêt à faïence utilisé. Il faut toujours porter des lunettes et utiliser une perceuse à variateur électronique pour éviter toutes déconvenues.

Si vous désirez percer les trous de diamètre élevé, il est préférable d’utiliser des perceuses à puissance élevée et de s’équiper d’une scie-cloche.

Pierre, de Gobricoleur

En somme, pour réussir à percer un carreau de faïence sans le fissurer, le casser ou l’abîmer, il faut d’abord chercher à savoir s’il s’agit d’un carreau à poser ou à ne pas poser avant le perçage. Ensuite respectez les procédures tout en adoptant une perceuse à variateur électronique afin de limiter les dommages.

Partagez :FacebookTwitter
Ecrit par
Pierre

Pierre

Salut à tous ! Je suis Pierre, j'ai 63 ans et je suis "bricoleur de passion", presque depuis que j'ai l'âge de tenir un marteau :D. Année après année, j'ai appris à perfectionner ma technique sur le tas et grâce à d'autres bricoleurs comme moi. Mais j'ai parfois eu du mal à trouver l'info sur internet. Alors je me suis dit : pourquoi ne pas lancer moi-même mon propre site ?

Mon objectif, c'est simplement de partager avec vous une bonne partie de tout ce que j'ai appris pour vous aider dans vos travaux de bricolage. Dans ce blog, je parle aussi de tout ce qui compose notre quotidien, de l'entretien de notre chez nous à celui de la voiture, de ses outils ou encore aux façons d'engager des travaux avec un pro... Je ne prétends pas avoir la science infuse, alors soyez indulgent(e) si votre technique diffère de la mienne. Je suis au contraire ouvert à la discussion ! Merci de me lire et à très vite sur le blog.

A noter

Gobricoleur est un blog indépendant. Les propos tenus sur ce site ne représentent que l’opinion de leur auteur et n’engagent pas une quelconque société.